jeudi 23 mai 2024

Résumé de la partie du 22/05/24 (Terre Seconde)

 Le texte qui suit est un court résumé de la partie du jeu de rôle Terre Seconde (www.terreseconde.fr) du 15/05/24, dans le cadre de la campagne "Les damnés du roi-vampire". Il s'adresse essentiellement aux joueurs de la table.  

 

    Pensées d'Æthelbeorn Moonword dit "Sagittaire", depuis son intangible prison...

    Je sais que j'ai tué Amaury d'Estrées, Maître de la Commanderie des Trois Lions. Je le jure devant les Dieux du Jour et de la Nuit. Pourtant, c'est lui qui est venu parler à la bande du Capitaine Danaë, avec plusieurs de ses chevaliers en armes, en chair et en os comme si je ne l'avais pas tué, crevé ses yeux, tranché ses mains et suspendu son cadavre à l'intérieur du corps calciné d'Euphorbe. Est-ce qu'il s'est relevé d'entre les morts comme leur dieu crucifié? Ou par l'entremise d'un tout autre pouvoir? En ce cas, comment peut-il dissimuler sa vraie nature aux autres Frères? Car s'il y a quelque chose que déteste par-dessus tout l'Ordre du Sépulcre Inachevé, c'est la contamination revenante!

    De façon tout aussi étrange, le Commandeur a offert l'hospitalité à cette bande de traîne-rapières sans foi ni loi entrés par effraction, ajoutant crédit à leurs explications pitoyables... y compris aux trois femmes parmi eux! Les femmes ne sont pas censées passer ne serait-ce qu'une heure à l'intérieur de la Commanderie et lui les a remis aux bons soins de Frère Domitien, le Sénéchal, lequel a même enjoint à Frère Lothaire, le Cuisinier, de les nourrir!

    Pour ajouter à l'étrangeté de la situation, il y avait cette gosse famélique dans les cuisines : Ravina. Une petite roussotte martyrisée par Frère Lothaire. Je connais cette Commanderie depuis le jour maudit de sa fondation et jamais, au grand jamais, aucune gamine n'y a travaillé! Frère Lothaire semble le savoir si j'en juge par sa cruauté envers ce qu'il considère sans doute comme une souillure ou du moins une intruse.  

    Décidément, quelque chose ne tourne pas rond ici. Frère Lothaire semble de cet avis, puisqu'il a expliqué que tout a changé à partir du jour où a été retrouvé mort un certain Frère Rodolphe, le Morticide, c'est-à-dire celui qui saurait distinguer d'un seul coup d'oeil la présence d'un revenant parmi les Frères, même fabriqué à l'imitation parfaite de la vie.

    Si j'ai bien compris, c'est arrivé le lendemain de la nuit où j'ai aidé le Joueur de Luth à s'introduire dans le monastère par les faluns et quelques jours avant l'expédition où j'ai tué Amaury d'Estrées, lui et ses deux acolytes. D'ailleurs, Frère Lothaire a dit que le Commandeur en était revenu seul...

    J'ignore pourquoi, mais la bande à Danaë a abondé dans le sens des suspicions de Frère Lothaire et même proposé son aide pour débusquer la présence de sorciers et de vampires au sein de la Commanderie, ou "strigoica" dans le langage des Daces qui vivent de l'autre côté du Mur des Preux sous le joug de la dynastie mort-vivante des Scarabaë. Ils ont dormi tout le jour dans les cellules qui leur ont été attribuées et Frère Lothaire s'est engagé à les réveiller à minuit, convaincu que les douze coups du beffroi forceraient les créatures des ténèbres à se révéler.

Ils ont ronflé jusqu'à minuit en effet, un peu plus tard même et il a dû se passer quelque chose dans la cellule partagée par Neïa et Kim, car tous ont été brusquement réveillés par les hurlements de celle-ci...

mercredi 22 mai 2024

La Belle Dame Sans Merci


 
Illustration de la Déesse de la Justice
pour le jeu de rôle Terre Seconde
(www.terreseconde.fr)

jeudi 16 mai 2024

Résumé de la partie du 15/05/24 (Terre Seconde)

  Le texte qui suit est un court résumé de la partie du jeu de rôle Terre Seconde (www.terreseconde.fr) du 15/05/24, dans le cadre de la campagne "Les damnés du roi-vampire". Il s'adresse essentiellement aux joueurs de la table.  


    Ultime prière d'Æthelbeorn Moonword dit "Sagittaire"



    Ô Dieux du Jour et de la Nuit, est-ce donc l'enfer auquel vous m'avez destiné? Cet espace sans limites dans lequel je ne suis plus qu'un spectre?
    Plus de couleurs, plus de formes même, seulement un néant aveuglant et immaculé, sans pesanteur ou direction. Le pire dans tout cela est sans doute le fait que j'aie accepté ce tourment. Quel monstrueux sortilège m'a soufflé un tel renoncement?
    Je crois l'avoir entendu... une voix rauque et gutturale s'est insinuée dans mon esprit et a tiré sur les fils de mon désespoir comme si j'étais une marionnette, une voix chtonienne. Est-ce un mauvais tour des dieux abominables des bannis de notre peuple qui croupissent dans la prison des anciens Titans?

    Enfermé dans cette geôle immatérielle, je puis vivre des années, des siècles même, jusqu'à ce que l'arme où je suis enfermé soit brisée, cette étrange arme de la guerrière blonde que les autres appellent Capitaine. Qui sont-ils d'ailleurs? Des démons servant une vindicte divine? Sont-ils l'arme de ta colère, ô Daïn, Roi du Jour? Ou de la tienne Nör Vollmond? Non, car tu n'es que pardon, ô sublime et douce maîtresse de la nuit...

    Ils se sont introduits dans les souterrains du monastère par le réseau des faluns, comme je l'ai fait moi-même, et ils ont détruit le Joueur de Luth, qui aimait me tourmenter par sa mélopée lancinante pour m'amener à accepter l'état de revenance. Alors, oui, sans doute sont-ils l'incarnation d'une vengeance ou d'une purification.
    Quel étrange assemblage cependant, pour conduire une guerre sainte... Tandis que certains étaient occupés à me torturer dans la geôle où les Frères Sépulcriens m'ont jeté, deux autres s'accouplaient  dans le couloir, même pas rebutés apparemment par la puanteur des cachots.

    Amaury d'Estrées, feu Commandeur du monastère des Trois Lions, sois maudit à tout jamais! Rien ne serait arrivé, si tu n'avais pas brûlé vive Euphorbe! Je t'ai tué de mes propres mains pour ce crime, mais je n'aurais jamais dû laisser le Joueur de Luth te trancher les mains et énucléer tes deux yeux... ces yeux si froids et impitoyables. J'aurais dû comprendre à qui j'avais affaire! Et peut-être même anticiper la malédiction qui s'est à présent abattue sur ces braves mais
ignorants habitants de Ste-Gudule.

    Je sais à présent que le Joueur de Luth avait besoin d'un vivant pour s'introduire par le réseau des faluns jusqu'à l'intérieur du monastère des Trois Lions. Les Frères sont-ils tous damnés à présent? Abandonnés par leur dieu crucifié? Comme je me hais pour avoir été l'instrument de cette infamie, aveuglé par mon désir de vengeance!

mardi 14 mai 2024

Théâtre : Reprise de "Et nos larmes déraisonnables" (Compagnie la Porte Entr'ouverte)

 

 

La compagnie La Porte Entr’Ouverte vous invite à la représentation de clôture de sa saison 2023/2024 hors-les-murs de Et nos larmes, déraisonnables le dimanche 9 juin 2024 à 16h au théâtre de l’Arlequin de Morsang-sur-Orge (35 rue Jean Raynal).

 

Séance de rattrapage pour celles et ceux qui auraient raté le spectacle à Longpont-sur-Orge en novembre dernier, vous aurez l’occasion d’y découvrir deux textes d’Axel Vinot Préfontaine ; une re-création de 120 (nombre variable) présentée lors du spectacle Monologue(s) en 2020, ainsi qu’un texte inédit : Autopsie de la cendre. Cette représentation s’inscrit dans la lutte contre les violences faites aux femmes. 


Vous pouvez réserver votre place directement sur le site du théâtre (https://theatrearlequin.morsang.net/event/et-nos-larmes/) en cliquant sur réserver puis en indiquant la date (9 juin) et le spectacle (Et nos larmes, déraisonnables) ou par téléphone 01.69.25.49.15. Le tarif est au choix selon vos moyens (2€, 5€ ou 10€).



vendredi 3 mai 2024

Résumé de la partie du 30/04/24 (Terre Seconde)

 Le texte qui suit est un court résumé de la partie du jeu de rôle Terre Seconde (www.terreseconde.fr) du 30/04/24, dans le cadre de la campagne "Les damnés du roi-vampire". Il s'adresse essentiellement aux joueurs de la table.  

 

    Extrait du Journal de Minhéa la Vile, 21 mai de l'an 634 de la Chute

 

    À mesure que mes visions d'eux s'affinent, ils semblent de plus en plus conscients d'être observés. S'ils savaient qu'en découvrant par hasard la dépouille du Roi Ixiom, ils ont accompli une quête jugée impossible par les Daces eux-mêmes, à en croire leurs dictons... Reste à savoir comment le vieux Roi s'est retrouvé dans la cale d'un navire en partance pour les Vermili? Les Barons Mohau auront à répondre d'un tel sacrilège. 

    Je me demande bien ce que signifie l'étrange avertissement qu'ils ont trouvé gravé près du cadavre mutilé d'un Frère Sépulcrien : 

 

Tout comme vous

Nous voulons vivre 

Mais

Nous ne voulons pas vivre

Tout comme vous


    Je doute qu'un Chevalier de la Garde de Fer se soit amusé à un tel exercice, il doit s'agir d'un complice local. 

    En tous cas mes amis ont emporté avec eux la croix d'or du Frère. Cela les aidera sans doute, au-delà du Mur des Preux... si toutefois ils en ont le courage? Peut-être préféreront-ils rester damnés? Pleutres et damnés... mais vivants. Pour quelques temps encore. 

    Arrivés au petit matin à Ste-Gudule, ils ont trouvé un village paralysé, où tous semblaient se terrer dans leurs fermes, se méfiant les uns des autres et surtout des étrangers. Seule Noémie Joyeuse, la veuve habitant à la sortie du village, les a accueilli chaleureusement. 

    Mes valeureux aventuriers ont bien trouvé que le palefrenier et la soubrette de l'aimable fermière avaient un teint grisâtre, des yeux vitreux et un regard fixe... mais ils ont dévoré la collation qu'elle leur a proposée, tout en l'interrogeant sur l'étrange ambiance du lieu. 

    Disparitions d'enfants, personnes retrouvées mortes, complètement exsangues... les villageois terrifiés ne savent plus à quel saint se vouer. Même la Commanderie voisine des Trois Lions n'inspire aucun sentiment de sécurité et les habitants semblent livrés à eux-mêmes face à cette menace meurtrière. 

    Répondant aux questions de la Capitaine Danaë, la Veuve a expliqué que les cadavres avaient été tous retrouvés dans le réseau souterrain des Faluns, ces carrières artisanales de tuffeau qui ont permis aux habitants de bâtir leurs fermes, la Commanderie voisine des Trois Lions et même Colonia, leur assurant ainsi une prospérité certaine. C'est aussi dans ce dédale obscur aussi que les enfants ont disparu. 

     Elle a même accepté de les guider dans ce labyrinthe, censé étendre ses tentacules jusque sous la Commanderie. Mais alors qu'elle leur désignait une trappe en clef de voûte du falun, elle a cassé sa lanterne et grimpé le long des parois à la manière et avec la prestesse d'une araignée, avant de disparaître par la trappe. Un spectre vêtu comme un Frère est apparu dans l'ombre, avant de disparaître... Mais tout cela n'est-il pas une chimère? Une illusion? Une hallucination facilitée par leur manque de sommeil?