mercredi 16 septembre 2015

Kyrie Eleison

Ce masque de folie
Posé sur ton visage
Tel une étroite cage
Où se meurt ton esprit

Veux-tu me le prêter ?
Le temps d’un voyage
Je boirai ton mirage
Et l’air de tes pensées

J’irai voir ces dieux
Qui tissent ton destin
Sers-moi le blanc venin
Qui obscurcit tes yeux

Je sais pour l’avoir vu
Qu’en Enfer où tu vis
Une âme à l’agonie
Est toujours bienvenue

Je vivrai ton horreur
Le goût de ta démence
Sa livide apparence
Et n’en aurai plus peur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire